Nous avons traversé rapidement la Bulgarie par la route côtière de la mer noire, qui  pourrait s'appeler «route d'immeubles qui cachent la mer et en privatisent les accès»!

Nous voilà en Roumanie dans le delta du Danube. Nous commençons la visite du delta par les lagunes de Razim et Sinoïe, au sud. Ce delta est actuellement protégé. C'est aussi un endroit bien particulier où se sont retranchés dans des temps plus ou moins anciens des proscrits et réfugiés grecs, turcs, tsiganes, tatars et vieux croyants russes, les lipovènes fuyant les persécutions .

CatalineC'est Cataline, un jeune homme que nous rencontrons au PAPI de Jurilovca (punct de acces public la informatie) qui en anglais nous raconte son histoire : celle d'un descendant de lipovènes dont la famille s'est installée dans le delta il y a 300 ans. Les lipovènes ou raskolniks n'ont pas accepté la réforme de l'église imposée par le tsar au 17ème siècle et ont continué à célébrer leur culte «à l'ancienne». Ils ont été persécutés et ont fui dans les profondeurs de la Sibérie (cf : le livre «Ermite dans la Taïga») , au Canada, aux USA et aussi dans le delta du Danube. Ces derniers, ceux qui ont rejoint la Dobrogea,Maison_typique_du_delta (cette région de Roumanie dans laquelle nous nous trouvons) étaient des pêcheurs du Don. Ils sont devenus pêcheurs sur les lagunes. Cataline nous montre de vieilles photos de la communauté russe sur lesquelles on voit son grand-père partant à la pêche. Les bateaux étaient des lopcas, petites barques à une voileles_barques_de_la_lagune et les filets avaient des nasses aux extrémités. Il nous explique que les jeunes parlent toujours le russe entre eux, évidemment aussi en famille. Lui ne sera pas pêcheur. Il apprend les langues par tous les moyens (en regardant des films sous-titrés, en parlant à des étrangers) et travaille pour l'office du tourisme. Mais il se sent russe tout en étant un citoyen roumain. Dans cette région 20% de la population est d'origine étrangère.

Ce soir nous allons retourner stationner le camion près de la conserverie de poissons sur le bord du petit port avec vue sur la lagune et ses histoires d'hommes déracinés.